Covid-19
Prenez-y un plaisir fou

Jeremy Dutcher

[ Musique ]

Jeremy Dutcher

Pour faire suite à l'annonce du premier ministre du Québec François Legault qui interdit les rassemblements de plus de 250 personnes, la Maison des arts Desjardins Drummondville se voit dans l'obligation de reporter ou d'annuler les spectacles et activités prévus jusqu'au 12 avril inclusivement.

Les détenteurs de billets, pour tous spectacles et activités confondus, sont priés de CONSERVER LEURS BILLETS. Ceux-ci seront reportés ou remboursés en totalité.

Notre équipe s'emploie présentement à trouver des solutions de reports d'événements.

Nous répondons présentement à une masse critique d'appels, nous vous prions d'être patients et de NE PAS COMMUNIQUER IMMÉDIATEMENT avec nous. LA BILLETTERIE ENTRERA EN CONTACT AVEC LES CLIENTS, AU COURS DES PROCHAINS JOURS, pour procéder au report ou au remboursement.

 

Jeremy Dutcher a peut-être une formation classique en composition et en interprétation ténor d'opéra, mais il ne manque pas une occasion de mélanger ses racines autochtones Wolastoqiyik dans la musique qu'il crée. Cette combinaison de style classique, traditionnel et pop donne un son tout à fait nouveau. Pour son premier album, Wolastoqiyik Lintuwakonawa, Dutcher a incorporé de nouveaux arrangements d'enregistrements extérieurs, sur cylindres gravés à la cire, par sa communauté datant du début des années 1900.

« Plusieurs de nos chansons ont disparu car nos traditions musicales ont été supprimées par le gouvernement canadien. Je fais ce travail car il n'y a qu'une centaine de personnes qui parlent encore le Wolastoqey. C'est crucial d'utiliser notre langue, car si nous la perdons, nous perdons également une façon bien distincte d'expérimenter le monde ». Jeremy Dutcher

Durée approximative: 90 minutes avec entracte